Chargement en cours
Ma sélection

Lot 245 - EXCEPTIONNELLE THEIERE en argent à manche ivoire, ARRAS 1742-1743 par [...]

Estimation : 45 000 € / 60 000 €

Adjugé à 49 000 €


Résultats sans frais

EXCEPTIONNELLE THEIERE en argent à manche ivoire, ARRAS 1742-1743 par Pierre-François JONCQUÉ reçu en 1722.
Le corps de forme pansue décoré de méplats et de godrons alternés est gravé des armoiries de la Famille FLEURTON de BEAUMAY (un Trésorier de France en Picardie et un Conseiller du Roi).
L'anse d'origine est en ivoire sculpté en forme de volute avec un ergot servant d'appui-pouce.
Le bec verseur est en forme de tête de cygne au naturel travaillé sur fond amati de larges filets moulurés, coquilles, chutes de corolles et importants pennes d'oiseaux.
L'encolure est très finement ciselée sur fond amati en draperie de cartouches rocailles avec volutes, rosaces, chutes de corolles et perles. Le couvercle de forme octogonale est lui aussi très finement décoré dans plusieurs cartouches sur fond amati de coquilles dans des rinceaux, rosaces, perles, volutes et corolles.
La prise en bouton repose sur une large terrasse de godrons et de cannelures se terminant par des oves (gerçures naturelles de l'ivoire à belle patine, parfait état).
Pds. brut 784 g. Haut. 19 cm.

Provenance : Collection privée.

Référence documentaire : "Orfèvrerie de la Jurande d'Arras" par Mme Nicole CARTIER sous le patronage de la Commission Départementale du Pas de Calais 1983, pour un modèle à anse en ivoire reproduit p. 98.

La théière présentée ici est tout à fait inédite et son anse en ivoire d'origine témoigne de sa qualité.
A Arras, il ne reste que deux théières d'un style beaucoup plus classique répertoriées.
La ciselure particulièrement réussie de cette théière a peu d'équivalent dans le Nord, on retrouve des motifs moins élaborés sur des Théières et Pots à eau de LILLE de la même époque, dont le répertoire décoratif est influencé par les Pays-Bas après le rattachement à la France.
Cette ciselure si particulière, que l'on retrouve chez son père Nicolas JONCQUE (1653-1733), était en vogue à la même époque à PARIS.

Demander plus d'information

Thème : Argenterie, Orfèvrerie Ajouter ce thème à mes alertes